Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

Prière compétences-Hachodesh-Positionnement Notre Corps Imprimer Envoyer
Écrit par Machberes Avodas Hashem   

Kavanot-iPray-Hachodesh La Amida est récité avec les pieds joints, en émulant la position des Anges. Nous trouvons d'autres positions physiques décrites dans les sources classiques, tels que séance et à méditer (Rabbi Avraham Aboulafia; Hayé Olam haBah, Page 18a). Une position trouvée dans la Bible implique à genoux avec les mains tendues. "Il s'agenouilla sur ses genoux, et étendit les mains vers le ciel (II Chroniques 6:13)." Ezra dit aussi, "je suis tombé sur mes genoux et de diffuser mes mains vers Dieu, mon Seigneur (Esdras 9:5).« Rabbi Moshe Cordevero explique que se répand les mains fait allusion au fait que l'on reçoit une nourriture spirituelle d'en haut (Pardes Rominim 15:3).

Il ya aussi la "position prophétique», qui consiste à placer la tête entre les genoux. "Elie monta au sommet du Carmel, et lui-même placé sur la terre, et a placé son visage entre ses genoux (I Rois 18:42)."

Il est important de noter que l'origine de cette position peut être trouvé dans le sacrifice pascal, qui a dû être rôti, comme enseigné dans Parachat Hachodesh , «avec sa tête sur ses genoux (Exode 12:9)." Rabbi Lévi Its'hak de Berditchev, explique que les deux genoux représentent les Sefirot de la Victoire et de splendeur, et que de placer les genoux avec la tête, libère l'énergie spirituelle de ces Sefirot à l'esprit (Kedushat Levi, Parachat Bo).

Rabbi 'Hanina ben Dosa allé une fois à étudier la Torah comme un disciple de Rabbi Yo'hanan ben Zakkaï. Fils Rabbi Yo'hanan est tombée malade, et le professeur a dit, "mon fils Hanina, prier pour lui et qu'il peut vivre." Rabbi 'Hanina placé sa tête entre ses genoux et pria, et le soleil devint ainsi (Berakhot 34b).

Il est dit que Eléazar ben Dordaya n'a pas laissé une prostituée unique dont il n'a pas rendu visite. Il a une fois entendu parler d'une prostituée certaine sur une île lointaine, dont le prix était une bourse de pièces d'or. Il prit une bourse de pièces d'or, en traversant sept rivières à sa rencontre. Pendant l'acte, elle a passé un peu d'air, et dit en plaisantant, "Tout comme cet air ne peut pas retourner à sa place, de sorte Eléazar ben Dordaya ne seront pas acceptées si il essaie de se repentir."

Il alla s'asseoir entre les montagnes et les collines. Il a dit, "les montagnes et collines, chercher de pitié pour moi!" Ils répondirent: «Avant que nous cherchons merci pour vous, laissez-nous le chercher pour nous-mêmes, car il est écrit:« Les montagnes s'éloigneraient, quand les collines seront supprimés » (Esaïe 54:10). "

Il a alors dit, "Il ne dépend de personne, mais moi seul." Il a placé sa tête entre ses genoux et gémissait à force de pleurer jusqu'à ce que son âme l'a quitté.

Une voix céleste proclame, "Rabbi Eléazar ben Dordaya est préparé à la vie dans le monde à venir."

Rebbi a commenté, "Non seulement ceux qui se repentent accepté par Dieu, ils sont même appelés Rabbi!" (Avoda Zara 17a)

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com