Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
Nouvelles
prev
next
Bénédiction 18: Modim: reconnaissance ou de reconnaissance Imprimer Envoyer


Thank You "Na'eh Ha'tov u'l'cha shimcha l'hodot" - "Votre nom est« Le Tout Miséricordieux »et à vous, il est opportun de donner Merci". Il ya une différence entre "ha'tov hakarat", la reconnaissance

de la façon dont j'ai bénéficié (un autre) et «hoda'ah", Merci, ou de reconnaissance.

Lorsque les quatre rois vaincus les cinq rois dans la Genèse, le neveu d'Abraham, Lot, est capturé. Og, le géant, dit à Abraham que son neveu avait été fait prisonnier. Og n'a pas agi dans le but d'aider Abraham, mais son véritable motif était que Abraham se battre pour sauver le lot, se faire tuer, puis Og serait en mesure de se marier Sarah, femme d'Abraham.

Ses intentions étaient mauvaises, cependant, son plan échoue. Abraham gagne la guerre et sauve Lot.

Quatre cent soixante ans plus tard, Moïse doit aller dans la bataille contre l'armée de Basan dont le roi est Og, le géant. Moïse a eu peur, non pas parce que Og était un géant, mais parce qu'il s'est rendu compte qu'il doit Og un certain degré de ha'tov Hakarat. Og aidé Abraham en dépit du fait que ses intentions étaient mauvaises. Est-ce Moïse nécessité pour le remercier? Certainement pas! Mais il ne faut reconnaître que sa dette envers lui.

Avec les êtres humains, nous avons tous d'avoir ha'tov hakarat à ceux dont nous avons bénéficié, peu importe leurs intentions et leurs motivations. Nous devons reconnaître que nous avons bénéficié d'un autre être humain ou même d'une situation qui a été créé par eux. Mais, nous ne sommes pas obligés de les remercier. Nous avons souvent l'impression qu'il ya un décalage entre la reconnaissance que nous devons reconnaître et la gratitude que nous devrions montrer une personne, que l'ordre du jour des gens manquent souvent de l'intégrité et la transparence.

Quand il s'agit de Dieu, chaque fois que nous avons ha'tov hakarat pour quelque chose qu'il fait pour nous, nous avons également de montrer hoda'a. Avec Dieu, il n'ya jamais de contradiction entre la Merci et la reconnaissance.

C'est pourquoi «l'Na'eh u'l'cha" hodot, à vous, il est agréable, et il est normal de donner Merci.

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com