Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

Quelle est la raison? 01/14/09 Imprimer Envoyer

why I s il ya une raison particulière pour l'ordre des bénédictions de Havdala? ES. Le Tashbetz, Rabbi Shimon ben Tsemah Duran (1361-1444) dans son Maguen Avot, volume III, chapitre 4, dire que l'ordre des bénédictions est basé sur la ierarchy des sens. La première bénédiction est sur le vin, qui nous goûtons, chose intéressante, examiné par le Tashbetz à être les moins sensibles du sens. (Trop judéo-espagnol / La cuisine marocaine?) Nous ne pouvons goûter quelque chose directement. Nous ne pouvons pas le goût d'une distance. La bénédiction d'autre part, sur les épices, est pour l'odorat, considéré comme "supérieur" de bon sens que le goût, parce qu'il n'a pas besoin d'un contact immédiat avec quelque chose pour sentir son parfum. La bénédiction tiers, sur la bougie, est pour la vue, qui a une portée beaucoup plus loin que le goût et l'odorat. La bénédiction finale, celui de la séparation, se concentre sur notre intelligence et de facultés supérieures.

Pourquoi devons-nous référer à la pluie à la fois comme "Geshem" et "Matar" en "Mashiv HaRuach U'Morid hageshem" et "Morid HaTal"? Y at-il une différence entre les deux mots? Pourquoi devons-nous inclure le vent dans les premiers? NM

Il est intéressant Chatam Sofer (Derashot, tome II, page 376) qui explique que «Geshem" (pluie) est affectée par notre discours. La pluie est endommagé par le discours de corruption, telles des potins, des insultes, la colère et des prières de sens. (La première mention de la pluie acide!) Nous rappelons que Dieu est la source du vent qui souffle le vent comme un moyen pour lui demander de guérir la pluie de ses blessures.

Rabbénou Bachya (Deutéronome 11:17) explique la différence entre "Geshem" et "Matar". Le mot «Geshem» renvoie à quelque chose de physique, de la pluie originaires de l'océan, alors que la pluie, qui prend naissance dans les sphères célestes est décrit par les deux "Geshem" et "Matar".

Est-il vrai que l'un mai ne pas utiliser de ciseaux pour couper les cordes de Tzitzit, même avant qu'ils ne soient blessure? Etats-Unis

I l est vrai. Le Hachaim Kaf (O "H 11: 17 & 39) compare le caractère sacré de la Tzitzit à celle des pierres de l'autel et du Temple, au sujet duquel la Torah enseigne; (Deutéronome 27:5)" On ne peut soulever de fer sur eux. «Il écrit qu'il est préférable d'utiliser vos 32 dents, qui correspondent aux 32 chaînes de caractères, de les entretenir!

Le Élimélec Noam (Noé) dit que chaque génération a une racine "" pour réparer une Mitsva spécifique et que sa production devrait se concentrer sur Tzitzit.

Nous pensons que le prophète Elie apparaît à chaque circoncision. Y at-il quelque chose de semblable pour les filles? SL

Divrei Naftali (Bereshit; "V'chol Asher") dit au nom du Rabbi Belzer qu'Élie apparaît lors du baptême de la fille au moment où il apparaît à une circoncision. Il se fonde sur un verset (Genèse 2:19) "Quelle que soit l'homme qui s'appelait ..." La première lettre de chaque mot énonce Eliyahu. Il poursuit en citant les Moshe Yismach qu'Élie apparaît également lors d'une Haben Pidyon.

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com