Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

Nouvelles
prev
next
La Musique de la Halakha - Hanouka: Création Unifying Imprimer Envoyer

Music of Halacha The Music précédent de Halakha mentionné le débat entre la Chambre des Shammai et la Maison de Hillel au sujet du nombre de bougies que nous allumons chaque soir de la vacances. Shammaï enseigné que nous devions lumière huit bougies le premier soir, sept sur la seconde, et continuer jusqu'à ce que nous allumer une bougie sur la huitième nuit. Hillel a enseigné que nous devrions augmenter les bougies d'une pièce chaque soir de la fête, l'une sur la première nuit, deux sur la deuxième, et ainsi de suite jusqu'à ce que nous allumons huit bougies sur la dernière nuit d'Hanoukka.

Le Talmud (Shabbat 21b) explique que la Chambre des Shammaï fondé leur opinion sur les offres supplémentaires de Souccoth: Nous avons offert des treize animaux sur le premier jour, douze sur la seconde, et a continué de diminuer les prestations jusqu'à ce que nous avons offert à seulement sept animaux sur la Le dernier jour de Souccoth. Il y avait un total de soixante-dix animaux offerts et elles correspondaient aux soixante-dix nations du monde. (Voir la pierre Chumash page 47 pour une carte de la soixante-dix nations.) Nous avons fait une offre pour chaque nation, mais leur nombre a diminué, comme pour dire que nous voulions leur influence à décliner. Le Talmud se poursuit et explique l'avis de la Maison de Hillel pour augmenter le nombre de bougies chaque soir de 'Hanoucca: Il ya un principe dans le judaïsme que nous nous efforçons sans cesse de monter en sainteté. Nous augmentons le nombre de bougies chaque soir, pour affirmer notre engagement à constamment chercher à grandir spirituellement.

Peut-être que nous pouvons approfondir ce débat entre les maisons de Shammai et Hillel. Rabbénou Moshe Chaim Luzzatto, le Ramchal, à la fin de ses ouvertures à la Sagesse et de sensibilisation traite aux fins de la création. La troisième et plus haut niveau de compréhension (allusion à la prière du troisième grand événement de Shabbat; Min'ha) est le Saint, Béni soit, a voulu révéler son unité à l'existence. Il voulait nous faire comprendre, je suis d'abord, et je suis le dernier. "Dieu a voulu manifester que tout ce qui est cassé peut être guéri et que toutes les malédictions va se transformer en bénédiction. Tout le mal sera finalement restauré à bonne.

Le monde émané de Dieu, qui est une unité. Tout est un. Participé au processus de création du monde étant divisé en parties, des créations individuelles. Ce qui a été unifié se sont brisées. Chaque détail de la création a sa propre identité en apparence indépendants. Toutefois, en fin de compte l'unité de la création sera restaurée. Tout sera reconnecter et unifier. Ce qui a commencé comme un, et cassé en plusieurs, finiront par se reconnecter et de s'unir. Dieu se sert de la Torah, ses «instructions for Living», et sa divine Providence, pour aboutir à l'unification finale de l'existence. (Voir The Knowing Heart, traduit par Shraga Silverstein, Feldheim Publishers, page 157) Ce qui était autrefois une unité, et est aujourd'hui rompu, en aura un.

Le débat entre les maisons de Hillel et Shammaï semble être fondée sur l'unité qui est observé sur Hanoukka. La Maison de Hillel commence avec l'unité du commencement de la création, l'unité qui a été brisé en plusieurs parties. La Chambre des Shammaï commence avec la diversité du monde dans lequel nous vivons et nous mène à l'unification ultime pour laquelle nous tendons.

Les Maisons de Shammai et Hillel débattons le message fondamental de Hanoukka. Shammaï enseigné que Hanoukka et ses bougies sont pour nous rappeler le but ultime de la création, la vision d'un monde parfait. Le Chashmonaim de l'histoire de Hanoukka se sont battus pour leur vision de la perfection du monde. C'est cette vision qui a inspiré et a habilitées. C'est une vision d'un monde sans de nombreuses nations en tirant tous ces pays sauf en morceaux avec leurs différentes idéologies et les religions. C'est un monde dans lequel les soixante-dix nations disparaîtront et l'humanité tout entière se joint ensemble le jour: "Dieu sera Un et Son nom sera un."

Hillel ne peut pas en désaccord avec Shammaï sur les motivations de la Chashmonaim. Toutefois, la Maison de Hillel apprécie Hanoukka que les vacances finale historique avant notre long exil. Elle est la fête qui nous enseigne et permet à Israël de survivre à l'exil. Hanouka nous rappelle de l'unité originelle qui a été perdue, et comment nous devons maintenant apprendre à vivre et à prospérer dans un monde qui cherche encore à se reconnecter.

Nous suivons la Maison de Hillel. Nous augmentons le nombre de bougies que nous allumons chaque soir de la fête. Nous reconnaissons que le monde était et est encore à venir. Hanouka nous rappelle comment vivre dans un monde brisé, que c'est seulement en augmentant la lumière de la sagesse, la bonté et Dieu dans le monde, nous sommes finalement assister à son reunifcation.

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com