Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Nouvelles
prev
next
Rainbows Imprimer Envoyer
Écrit par Rabbi Simcha Weinberg   

On m'a demandé d'expliquer ce qui suit Halacha à la lumière de la portion de cette semaine, Noah:

Choul'han Aroukh, Orach Chaim 229:1:

Celui qui voit un arc en ciel doit dire:

"Qui se souvient de l'alliance, est digne de confiance dans son alliance, et remplit sa parole.

Il est interdit de continuer à examiner l'arc en ciel après avoir récité la bénédiction.

Mon interlocuteur a demandé une explication de la bénédiction que, semble-t-elle, d'être redondant. Elle est également troublé par la «superstition» de continuer de ne pas regarder l'arc en ciel, en particulier par l'idée que la visualisation d'un arc peut entraîner la perte de vision. Elle demande si on doit voir tout l'arc de l'arc avant de réciter la bénédiction et si nous récitons la bénédiction quand on voit un arc-seconde dans les trente jours de la première. Enfin, si nous savons que l'arc en ciel est un phénomène naturel, comment pouvons-nous comprendre les uns les arc en ciel pour être un signe d'alliance entre Dieu et les péchés de l'humanité?

Lois fondamentales:

Ce n'est pas simplement une superstition de ne pas regarder un arc en ciel trop loin et qu'il est en fait une question de Halakha. (TBChagigah 16b; Shelah HaKodesh; Mishna Broura 229:5)

Nous ne récite pas une bénédiction quand on ne voit pas l'arc de l'arc en ciel car nous ne savons pas si nous sommes obligés en voyant seulement une section d'un arc en ciel, (Bi'ur Halacha 229) et nous ne récite pas une bénédiction par le nom de Dieu , quand nous avons un doute.

Nous récitons une bénédiction, même si nous avons déjà récité la bénédiction au cours des 30 derniers jours. (Sha'arei Techouva 229:1) Chaque arc est considéré comme un miracle et un rappel de l'alliance de Dieu avec Noé après le déluge.

Lessons of the Rainbow:

Rabbi Isaac ben Moses Arama (1420-1494) dans le Yitzchak Akeidat, chapitre 14, (Traduit par Eliyahu Munk) explique que l'arc en ciel, comme un phénomène naturel, est une indication de créations manière dont les êtres humains ont été effectivement incomplète jusqu'à ce que, après le déluge :

La nature de l'homme avant le déluge pouvait être imputée à une seule cause, son ancêtre commun. A partir de maintenant, seul son manque de maturité personnelle pourrait expliquer les erreurs de l'homme, mais il ne serait pas alourdie par la culpabilité collective des générations précédentes et son impact héréditaire. En d'autres termes, le fardeau de la «péché originel» a été démis de ses fonctions noachide générations.

Dieu a changé l'application de ses Hadin Midat, attribut de la Justice, en raison du changement dans la responsabilité des êtres humains ». La punition collective ne serait applicable que lorsque les méchants ont agi collectivement plutôt qu'individuellement, séparément.

Le Rainbow est un signe visible de ce nouvel état de choses. Le fait qu'il réfracte la lumière en ses différentes couleurs, est parallèle au fait que, de ce point dans l'histoire et sur, réfracte l'homme dans différents types à travers les expériences qu'il simultanée de trois fils de Noé pendant le déluge. Chacun va léguer une perspective légèrement différente de sa progéniture respective. La naturalité de l'arc en ciel qui rappelle ce changement dans notre nature même qui nous protège d'une punition semblable à l'inondation.

Les différentes couleurs reflètent la diversité, ce qui signifie également une absence d'unité. Nous apprécions la force créatrice de la diversité. Nous comprenons les dangers d'une vision unique pour toute l'humanité (La Tour de Babel). Toutefois, aussi longtemps que la création d'un manque d'unité nous ne pouvons pas apprécier pleinement ou même comprendre l'unité de Dieu. Une telle unité existait seulement à trois points distincts dans le temps: 1) Création, une perfection fragile. 2) Immédiatement après le Déluge. 3) Dans les temps messianiques où la perfection ne sera plus si fragile car elle résulte de la responsabilité individuelle et le développement.

La bénédiction:

Nous nous référons à trois niveaux de fiabilité de Dieu:

1) Le Pacte fondamental de ne pas répéter la destruction totale de l'inondation.

2) un engagement de Dieu à traiter avec nous en tant qu'individus. L'alliance de Dieu est avec chacun d'entre nous en tant qu'individus. Direct Divine Providence développé à partir de ce point de l'histoire. ( "Il soutient les vivants avec bienveillance" Amida; Second Blessing)

3) l'engagement ultime de Dieu que l'ensemble de l'existence ne sera unifié et donner un sens à tout ce qui s'est passé au cours de l'histoire. "Et vous êtes fidèles à ressusciter les morts»

Vue:

Il semble bien superstitieux pour parler de tout danger lié à regarder un arc en ciel. Je soupçonne qu'il ya eu des gens qui regardaient un arc en ciel pour de longues périodes de temps et n'a perdu aucun de leur vision. Je suis tenté de dire que les sources indiquées ci-dessus ne se référaient pas à la vue physique mais aussi la vision d'une personne du monde. Commentaires (nombreux, et pour nous, sans nom,.) Je n'ai pas une explication satisfaisante. Je vais essayer, avec l'aide de Dieu pour étudier la question.

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com