Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Nouvelles
prev
next
prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Nouvelles
prev
next
Nouvelles
prev
next
prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Nouvelles
prev
next
Hallel Hanoucca: Un paragraphe de la quatrième partie: Une fête de la chanson Imprimer Envoyer

Hallel Les paroles de ce psaume sont à considérer à la lumière de ce verset: «Je pense aux jours d'autrefois, les années de l'Antiquité. La parole est à neginati souvenir dans la nuit, je commune avec mon cœur "." (Psaume 77:6-7) Qu'entend-on par «J'appelle souvenir de neginati? Rabbi Aibu et Rabbi Shimon bar Yehouda différaient.
Rabbi Shimon bar Yehouda qu'il a fallu pour dire que la Congrégation d'Israël a dit au Saint, béni soit-Il est, "La parole est à la mémoire des miracles que vous avez fait pour moi en Egypte, et comment je chantais des chansons à vous parce que des miracles - Comment, en effet, je chantais des chansons et des psaumes à vous durant cette nuit-là », comme on dit,« Vous avez une chanson que dans la nuit où une fête a été sanctifié. "(Esaïe 30:29) Et quelle était cette nuit quand un fête a été sanctifié? La nuit quand tu ne frapperas le premier-né dans le pays d'Égypte, comme il est dit: «Et il arriva à minuit, que Dieu frappa tous les premiers-nés dans le pays d'Égypte.» (Exode 12:29 ) En conséquence, le rabbin Shimon bar Yehouda a pris les mots, "neginati dans la nuit,» pour désigner la chanson de cette nuit où vous ne nous racheter et nous fait sortir en toute liberté. Nous sommes devenus tes serviteurs, et ne sont plus les serviteurs de Pharaon. (113,1 Tehillim Midrash)

Rabbi Yehouda enseigne que, pour avoir une conversation interne approprié, «Je commune avec mon propre cœur,« nous devons d'abord rappeler la chanson que nous chantions à la «fête sacrée,« après Dieu a tué les premiers-nés d'Egypte, et nous avons officiellement devinrent serviteurs de Dieu, et ne sont plus les serviteurs de Pharaon.

La «fête sanctifié,» ne se réfère pas à la Pessah Korban, l'offrande pascale; ce repas était terminé avant minuit, lorsque la peste a commencé! La «fête sanctifié», a été une fête de la chanson quand les gens qui ont été recueillies en toute sécurité dans leurs maisons, écoutant les hurlements et des cris des Egyptiens, a chanté avec joie sur l'obtention du statut de serviteurs de Dieu.

Afin de chanter ce paragraphe du Hallel, nous devons image Fête de la chanson, et de transformer nos Hallel en exactement une telle fête.



Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com