Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

Nouvelles
prev
next
Hallel Hanoucca: Paragraphe Une Troisième partie: Un morceau de la Téchouva Imprimer Envoyer

Hallel Les paroles de ce psaume sont à considérer à la lumière de ce verset: «Je pense aux jours d'autrefois, les années de l'Antiquité. La parole est à neginati souvenir dans la nuit, je commune avec mon cœur "." (Psaume 77:6-7) Qu'entend-on par «J'appelle souvenir de neginati? Rabbi Aibu et Rabbi Shimon bar Yehouda différaient. Rabbi Aibu qu'il a fallu pour dire que l'assemblée d'Israël dit le Saint, béni soit-Il est, je le souvenir de la rupture de mes ennemis «puissance», qui signifie neginati, «la rupture», comme indiqué dans le verset, " Dieu, le Très Haut a livré (miggen) vos ennemis entre tes mains. "(Genèse 14:20) Et si l'assemblée d'Israël dit:« Parce que je le souvenir de la rupture des ennemis de puissance mes dans la nuit, donc je commune avec mon propre cœur. "(Midrash Tehilim 113,1)

Le Cohen Mahari (Son-in-law du Maharal de Prague) se lit comme Rabbi Aibu, "J'appelle à la mémoire la façon dont j'ai été remis au pouvoir de mes ennemis." La preuve en texte de la Genèse est du Pacte de la Pieces , dans laquelle Israël était "remis" dans plusieurs exilés avec une promesse de rédemption. La conversation interne décrit par le rabbin Aibu est l'un des Techouva: «Je converse avec moi et réfléchir à pourquoi Dieu m'a mis sous la puissance de mes ennemis."

Un vrai serviteur de Dieu, le chanteur de ce Psaume, va tenter de comprendre pourquoi Dieu nous a envoyés en exil; que pouvons-nous améliorer? Comment pouvons-nous changer?

C'est une chanson joyeuse. Rabbi Aibu estime qu'une conversation interne de la Téchouva - à réparer notre relation avec Dieu - sera une chanson joyeuse. La Techouva est chanté avec l'espoir que nous pouvons réparer notre relation avec Dieu, et qu'il s'engage à réparer sa relation avec nous. C'est une chanson des possibilités infinies, habilité par la Téchouva. C'est une célébration de la façon dont nous même, Serviteurs de Dieu, sont toujours offrir la possibilité d'améliorer nos relations avec notre Maître. Les mêmes possibilités symbolisée par les bougies de plus en plus chaque nuit d'Hanoukka.
Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com