Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Nouvelles
prev
next
IV Shir ha-Shirim: Le travail du désir Imprimer Envoyer

Shir Hashirim Une autre explication: «Si tu vois un homme habile dans son travail», cela s'applique à Rabbi Hanina (le fils de Dosa, un étudiant de Rabbi Yochanan Zakkai Ben). Une histoire est racontée qu'une fois, car les hommes de sa ville en prenant holocaustes et les offres de paix à Jérusalem, il s'écria: «Tous les enlever bagues à Jérusalem, et je suis trop pauvre pour prendre quelque chose! Que dois-je faire? "Il s'est immédiatement rendu dans le désert près de sa ville, et a trouvé une pierre, où il allait et ciselé et poli et peint, puis a dit:« Je promets de prendre cette place à Jérusalem. "

Il voulait embaucher des transporteurs, et leur dit: «Voulez-vous prendre cette pierre pour monter à Jérusalem pour moi?"

Ils ont dit, «Payez-nous 100 pièces d'or et nous prendrons votre pierre à Jérusalem pour vous."

Il répondit: «Et où je suis censé obtenir 100 pièces d'or ou même 50 pour vous donner?" Il ne pouvait pas réunir l'argent, puis, alors ils sont partis.

Immédiatement, le Saint, béni soit-Il est placé cinq anges sous la forme de droit de l'homme à sa manière. Ils lui dirent: «Maître, nous a donné cinq dollars et nous allons prendre votre pierre à Jérusalem, que vous devez nous aider." Il se pencha pour les aider à soulever la pierre, touché la pierre, et aussitôt ils se sont retrouvés debout dans Jérusalem.

Il voulait les payer, mais n'a pas pu trouver. L'incident a été signalé à la Chambre des pierres de taille, la salle dans le Temple où le Sanhédrin était assis, et ils lui dirent: «Il semble, Monsieur, que ministère des anges apporté votre pierre à Jérusalem."

Il a immédiatement donné aux Sages de la somme d'argent qu'il avait accepté de payer les Angels. (Ha-Shir Shirim Rabbah 1:4)

Il s'agit d'une histoire d'un homme qui est prêt à remuer ciel et terre, "travailler avec diligence,« d'apporter et d'offrir à Dieu à Jérusalem. Il n'avait rien de la sienne à apporter, et il n'avait pas d'argent. Il est allé à la périphérie de la ville et effectué une recherche à travers le désert, et certains disent que la décharge d'ordures, jusqu'à ce qu'il trouve une pierre, une, où il a passé des heures et des jours ouvrables, le burinage, le polissage, et se prépare à être un cadeau approprié pour Dieu , jusqu'à ce qu'il ait quelque chose qu'il pourrait porter à Jérusalem.

Il "a travaillé avec diligence" juste pour être en mesure d'apporter un cadeau à Jérusalem. Dans cette histoire, le personnage principal se distingue de tous ceux qui sont décrits dans les midrashim précédente, en ce qu'il n'a pas travailler avec diligence à une obligation, mais d'exprimer un désir d'apporter un cadeau approprié à Dieu. Il ne pouvait pas s'offrir le «hommes noirs» qui voulaient à la surcharge de lui pour leurs services, et mérite, "Kings", son ministère des anges, pour l'aider à mettre son don à Jérusalem par la magie, il se pencha pour toucher la pierre et immédiatement se trouva dans la ville sainte.

Il n'était pas satisfait jusqu'à ce qu'il rempli tous les aspects de son obligation, ce qui signifie, il a pris l'argent qu'il avait accepté de payer ces "gens" et il a donné au Sanhédrin.

C'est l'histoire d'un homme qui a plus de liberté que ceux décrits précédemment dans le Midrash: ils ont travaillé sur la responsabilité, il a travaillé pour répondre à un désir constructif.

Il a compris que même le désir de s'attacher à Dieu les exigences du travail et l'effort. Une fois qu'il a mis dans l'effort nécessaire, il méritait le mouvement dans le ciel jusqu'à ce que le très ministère des anges ont été envoyés par Dieu pour l'aider à porter sa pierre précieuse, son don, et comme par magie l'amener à Jérusalem.

Il voulait tout pour être une expression de son effort. C'est pourquoi il insista pour payer le Sanhédrin.

Ce midrash n'est décrivant les efforts diligents nécessaires pour la plupart libre circulation des personnes, la personne avec la possibilité de travailler à satisfaire ses désirs. Nous devons comprendre que, pour tirer pleinement parti des dons de Pessah et Chavouot, nous devons travailler dur, non seulement à remplir nos obligations, mais quand nous avons un désir de travail constructive tout comme avec diligence pour en faire une réalité et pour être sûr que tous les aspects de nos services reflète notre travail.

Il s'agit d'un moment de passion et le désir profond de se connecter à Dieu. Pessah, notre saison de la liberté, est l'occasion de consacrer ce travail assidu pour faire de notre saints désirs et les aspirations une réalité. Telle est la véritable «travail» de la personne libre.

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com